Durables du transport à l’élimination

Transport écologique

Pour SV Group Suisse,  la préparation de menus à base de produits frais de saison est un moyen de réduire les émissions de CO2. En effet, les ingrédients importés par avion nuisent bien davantage à l’environnement que ceux livrés par bateau ou par le rail. Aussi, nous recourons rarement à des produits acheminés par la voie des airs. Dans nos exploitations ONE TWO WE, nous cuisinons à plus de 99%  «sans transport aérien». Pour le bien de l’environnement, la bonne conscience et le plaisir des papilles.

Livraison optimale

En matière de logistique, l’objectif poursuivi par SV Group Suisse est clair: Des livraisons dans les délais, irréprochables, avec des émissions de CO2 restreintes. Ecologiques, fiables, économiques: Ces qualificatifs décrivent à merveille les prestations offertes par notre principal partenaire logistique, l’entreprise Pistor. Avec une flotte moderne et écologique, Pistor assure des livraisons respectueuses des délais et du climat à tous les restaurants SV en Suisse. Les retours permettent de prendre livraison de marchandises et une planification efficace réduit les temps de parcours au strict minimum. Cet engagement a d’ailleurs été distingué en 2014: SV Group Suisse et Pistor ont décroché le deuxième rang du classement Swiss Logistics Award.

Elaboration sobre en énergie

L’élaboration de plats raffinés génère un impact non négligeable sur l’environnement dans la mesure où les appareils, la ventilation et l’éclairage requièrent de l’électricité. Afin d’en restreindre la consommation, SV Group Suisse a défini précisément les horaires de mise en marche et d’arrêt pour chaque restaurant. Des équipements modernes et économes peuvent encore réduire cette consommation. Globalement, un restaurant SV économise ainsi jusqu’à 15% d’énergie.

Elimination correcte

SV Group Suisse s’emploie à éviter autant que possible les déchets produits en cuisine et à table: Notre taux de recyclage avoisine 75%. Les déchets organiques - tels que les restes de repas, les épluchures et le marc de café - sont transformés en électricité verte, avec laquelle les services industriels de la ville de Zurich approvisionnent annuellement quelque 2000 ménages. Les huiles alimentaires usagées permettent de fabriquer chaque année environ  45’000 litres de biodiesel – ils permettraient aux voitures de notre entreprises de rouler pendant six mois.